DR Congo - La Congolaise Agricole (LCA) offre des produits et services agricoles de qualité et abordables à Kinshasa

Déjà récolté € 12.000
Budget visé € 45.000
Vous pouvez toujours faire un don en ligne pour d'autres projets par le biais du OVO Acceleration Fund (avec attestation fiscale à partir de 40 euros). Vous souhaitez investir directement ? Contactez ensuite bjorn@ovo.be 
Origine
Diaspora 2021
Location
Congo, Kinshasa
Thème
Land- & Tuinbouw
Période de remboursement
1,5 année
Durée du projet
2021

L'entreprise

La Congolaise Agricole (ci-après LCA) est une unité logistique et commerciale de produits agricoles, composée de 4 personnes motivées et qualifiées, aux compétences et expériences professionnelles diverses. Elles sont issues de la diaspora congolaise en Belgique et assureront la gestion de LCA sur place. Le projet est mené avec le support de Véron Nsunda, volontaire chez OVO.
L'objectif de LCA est d'être un leader et une référence en son domaine sur les marchés cibles grâce à sa part de marché, sa qualité et ses prix abordables de produits et services agricoles à destination du plus grand nombre, et ainsi contribuer à l'amélioration des conditions de vie de toutes les personnes impliquées dans la chaîne de valeur de LCA, et de leurs familles, en leur assurant des revenus stables, équitables et durables.
 

Le projet d'entreprise

LCA envisage de créer une entreprise chargée de fournir des produits agricoles, de les conditionner, d'assurer la logistique et de les commercialiser sur les marchés de Kinshasa. L'entreprise prévoit de s'approvisionner en produits agricoles auprès de petits producteurs principalement. LCA se concentrera dans un premier temps sur la région de MBANZA NGUNGU pour approvisionner la zone commerciale I à l'ouest de Kinshasa, puis s'étendra à la région de BANDUNDU au nord-est de la capitale pour approvisionner la zone commerciale II à l'est de la ville.

Les producteurs seront regroupés au sein d'une coopérative qui sera mise en place 3 à 6 mois après le lancement de LCA, c'est-à-dire après la sélection des premiers producteurs. Cette coopérative sera structurée en sections correspondant aux villages où sont localisés les producteurs. Les producteurs seront associés à la coopérative par une contribution minimale, qui pourra être en nature (une quantité de produits).
 

 

Pourquoi OVO croit à ce projet

Le marché des produits agricoles est couvert par deux types de fournisseurs :

  • Les grands producteurs de produits agricoles qui disposent de leur propre réseau logistique et commercial sur les marchés de Kinshasa. Ils représentent une part de marché de 40%.
  • Les petits commerçants, qui opèrent avec les petits producteurs ayant un transport de location, qui achètent généralement les produits à crédit et ont une logistique peu fiable. Ils vendent généralement aux petits détaillants. Ils représentent une part de marché d'environ 60%.

LCA se positionne comme une alternative aux petits détaillants qui seront leurs principaux concurrents. L'objectif est de couvrir environ 35-40% du marché, réduisant ainsi de moitié la part de marché de leurs concurrents cibles, en rendant les producteurs et les détaillants plus fiables grâce à sa proposition de valeur et sa proximité avec eux.

Par ailleurs, l'équipe de LCA, issue de la diaspora, est motivée et structurée, et a parfaitement adapté son offre à ce besoin non comblé à Kinshasa. L'approche de LCA est professionnelle, elle comprend bien le contexte local, notamment par le biais d’une étude approfondie " in site " réalisée par les membres de LCA, qui ont apporté dès le départ une expertise locale au niveau agronomique, opérationnel et commercial et qui rejoindront LCA dès sa création (garantissant un démarrage rapide).

Par ailleurs, l'équipe de LCA, issue de la diaspora, est motivée et structurée, et a parfaitement adapté son offre à ce besoin non comblé à Kinshasa. L'approche de LCA est professionnelle, elle comprend bien le contexte local, notamment par le biais d’une étude approfondie " in site " réalisée par les membres de LCA, qui ont apporté dès le départ une expertise locale au niveau agronomique, opérationnel et commercial et qui rejoindront LCA dès sa création (garantissant un démarrage rapide).
 

Investissement requis

LCA sollicite un prêt OVO de 45 k€, afin de procéder rapidement à l'achat du matériel de transport, à savoir 2 camions (coût 38k USD) et un (1) véhicule 4x4 (coût 11k USD) indispensables au démarrage de l'activité en vue d'assurer immédiatement la qualité de service visée.

OVO facilite un prêt de 45 K€ à 7% remboursable en 3 semestres de 15.000 €.

 

Mots clé :

  • Produits agricoles
  • Petits exploitants agricoles
  • Produits et services de qualité
  • Unité logistique et commerciale
 

ODD: 1, 2, 8