Un projet à l’honneur : des solutions sur mesure avec IngénieuxSud

Depuis quelques années, Umicore apporte son soutien à  « IngénieuxSud ». Durant une année académique, des étudiants de l’Université Catholique de Louvain (UCL) collaborent avec des étudiants africains, sud-américains ou asiatiques sur un projet durable destiné à subvenir aux besoins de la population locale.
 
À la fin de l’année académique, les étudiants de l’UCL se rendent pendant un mois à l’étranger afin de mettre en œuvre leur projet sur place. Nous nous sommes entretenus avec Jean-Pierre Raskin, l’un des moteurs d’IngénieuxSud.
 
« IngénieuxSud est le fruit d’une collaboration entre l’Université catholique de Louvain (UCL) et l’organisation non gouvernementale (ONG) Louvain Coopération », commence par expliquer le Professeur Raskin. « Nous entendons amener nos étudiants des filières scientifiques et techniques à évoluer dans leur façon de penser. En les impliquant dans des projets technologiques dans des pays émergents, par exemple en Afrique, nous voulons qu’ils prennent davantage en compte les aspects du développement durable et de l’égalité sociale. »
 
Les étudiants ne sont plus exclusivement évalués en fonction des solutions techniques qu’ils mettent au point, mais aussi sur la base de leurs contacts avec les sociologues, ONG, entreprises, etc. avec lesquels ils ont collaboré ou échangé des idées. « La durabilité du projet et la mesure dans laquelle il répond réellement aux besoins de la population locale sont également évaluées », indique le Pr Raskin.
 

 

Photos : © Louvain Coopération
Texte : Carl Van Kerkhoven

Stimuler l’esprit d’entreprise

 
Il ne suffit donc plus d’inventer une solution technologique efficace et économiquement rentable pour un problème auquel sont confrontés les habitants d’un village asiatique, par exemple. Il convient également de répondre à d’autres questions : La solution est-elle durable ? Écologique ? Tient-elle compte du contexte socio-économique ? De la situation politique ? Etc.
 
« Nous encourageons également les étudiants à étoffer leurs connaissances et à acquérir de l’expérience en dehors de leur domaine de compétence, et stimulons leur esprit d’entreprise. De cette manière, nous établissons directement le lien avec le monde des entreprises. En effet, ces dernières recherchent de plus en plus des profils capables de sortir des sentiers battus, qui ne se limitent pas à leur domaine de connaissance spécifique. Leurs solutions doivent aller bien au-delà de l’efficacité technique et de la rentabilité économique. Elles doivent également être durables et répondre aux besoins réels de la population locale », poursuit le Professeur. Le programme IngénieuxSud s’étend sur une année académique, après quoi les étudiants se rendent dans le pays concerné par le projet pendant un mois durant les vacances d’été. Pendant l’année, les étudiants élaborent des solutions techniques adaptées, innovantes et durables pour les problèmes auxquels sont confrontées les populations des pays en développement.

 


IngénieuxSud en chiffres :

72 projets
16 partenaires universitaires
12 pays
329 étudiants de l’UCL
150 étudiants de pays en développement
En 2013 = 20 étudiants
En 2018 = 93 étudiants
Année académique 2017-2018 : 24 projets dans 9 pays (Rwanda, Mali, Bénin, Afrique du Sud, Madagascar, Inde, Haïti, Bolivie, Équateur)
 

Qui paie ?

 
« Avant toute chose, je tiens à préciser que les étudiants paient eux-mêmes leur vol et leur séjour sur place », indique le Professeur Raskin. « Chaque projet coûte environ 8 000 euros. Ce montant couvre l’achat du matériel nécessaire à la réalisation du projet, ainsi que les frais de fonctionnement (par exemple, le transport sur place) et de personnel, puisque quelques volontaires se chargent de préparer les projets et interviennent également sur le terrain. »
 
« Si nous pouvons supporter ces coûts, c’est grâce au soutien financier d’entreprises telles qu’Umicore. Cela fait une réelle différence pour nous. Au Togo, nous avons installé une Learning Box fonctionnant à l’énergie solaire. Grâce à cette Learning Box, nous pouvons désormais donner des cours d’alphabétisation à de jeunes agriculteurs dans des régions reculées qui n’ont pas accès à l’électricité. Et ce, avec le soutien d’Umicore ! »
 
Parfois, des entreprises font également don de matériel, par exemple des panneaux solaires. « Cela dit, j’espère qu’à l’avenir, des entreprises iront au-delà du soutien financier et s’engageront sous la forme d’un mécénat de compétences. De cette manière, elles pourront mettre à profit leurs connaissances et leur expérience en chargeant leurs employés de former des étudiants.  Il s’agit d’une approche enrichissante pour tout le monde », conclut Jean-Pierre Raskin.
 

Tout le monde y gagne


« Pourquoi les entreprises devraient-elles soutenir IngénieuxSud ? Parce que tout le monde y gagne ! », insiste le Professeur Raskin. « Pour les entreprises, il s’agit d’une opportunité unique de recruter des profils spécifiques. En effet, les connaissances de ces étudiants dépassent les "simples" compétences techniques. C’est également l’occasion pour les entreprises et les universités de réfléchir ensemble à un avenir durable, y compris pour des pays qui sont encore en plein développement. »
 
Pour les étudiants, c’est une chance extraordinaire de travailler en étroite collaboration avec des entreprises. Cela leur permet de gagner en maturité et de développer leur esprit critique. Toutefois, les universités y trouvent aussi leur compte. Impliquer les entreprises dans leur fonctionnement leur permet de s’assurer que les universitaires d’aujourd’hui soient tournés vers le monde, la société et l’économie. »
 
Vous aussi, vous souhaitez soutenir un projet d’Ingénieux Sud ? Prenez un rendez-vous sans engagement en envoyant un e-mail à anne-lise@ondernemersvoorondernemers.be ou en appelant le 016 32 10 72.