Charlotte, Ellen, Jasper et Cedric étaient les entraîneurs juniors de la deuxième édition ougandaise de SusTech4Africa ; Lucie Somers les a assistés et a donné quelques sessions pendant le Boost Camp. (Photo : Elvis Ssemwogerere)
"Une expérience d’une valeur inestimable"

Depuis le début de SusTech4Africa, la Thomas More-hogeschool a été constamment présente    et active lors de nos événements. Le partenariat entre ces deux organisations n'est pas le fruit du hasard. Lors des événements de SusTech4Africa, nos élèves acquièrent des compétences qu'ils n'apprennent pas à l'école.

 Thomas More propose pas moins de 37 cours dans lesquels l'esprit d'entreprise occupe une place centrale. Il est logique que l'établissement d'enseignement collabore avec Entrepreneurs pour Entrepreneurs. "Pendant la compétition SusTech4Africa, un certain nombre d'étudiants en Business & Entrepreneurship agissent, chacun en tant que coach junior", explique Lucie Somers, coach Innovation, Créativité & Entrepreneurship chez Thomas More Kempen et un des professeurs du Boost Camp. 
 
"Une expérience d’une valeur inestimable! Les élèves apprennent beaucoup, par le travail avec de jeunes entreprises africaines, autant qu’avec les entraîneurs seniors. Ils aprennent à élaborer des projets ou des offres   ainsi qu’à collaborer avec  différents profils. Des compétences qu'ils n'apprennent pas à l'école."

Essai d'entreprenariat

La coopération avec OVO est basée sur des choses très concrètes. "Les problèmes réels dont s’occupe  SusTech4Africa sont les bancs d'essai pour les étudiants dans leur domaine d'études : se voient-ils créer leur propre entreprise ou coacher des entrepreneurs ? En outre, nous voulons stimuler et consolider leur esprit d'entreprise."

Une mission réussie, selon les témoignages d'étudiants: "une expérience concrète, des sessions instructives, des entrepreneurs inspirants", voilà ce qui enthousiasme les participants.
 

Élargir le partenariat

Selon Luci la coopération a encore d’autres d’intérêts : " Aujourd'hui, la tâche de nos entraîneurs juniors se termine quand les gagnants sont connus. A l'avenir, j'espère que nos étudiants continueront à soutenir les entrepreneurs africains après SusTech4Africa, afin de renforcer le concept d'entreprise et d'échanger leur expertise.
 
"De plus, je serais ravie que nos étudiants fassent un stage dans ces entreprises locales. Une expérience intense, dont ils apprennent encore plus. Comme vous pouvez le constater, le partenariat entre OVO et Thomas Moore ne fait que commencer !”