Rwanda- Croptech veut améliorer la qualité de la production de maïs pour les communautés agricoles locales grâce à un processus de séchage accéléré. 

Déjà récolté € 12.000
Budget visé € 12.000
Vous pouvez toujours faire un don en ligne pour d'autres projets par le biais du OVO Acceleration Fund (avec attestation fiscale à partir de 40 euros). Vous souhaitez investir directement ? Contactez ensuite bjorn@ovo.be 
Origine
SusTech4Africa Rwanda 2019
Location
Kigali, Rwanda
Thème
Agriculture & Industrie alimentaire
Période de remboursement
4 ans (2020-2023)

La Société   


Croptech a été fondée par IrThierryShema, IrSimonKamanzi, IrMauriceBinyebebe. Le siège a été enregistré à Kigali dans le courant de 2020. Ils commencent avec un certain nombre de travailleurs, un certain nombre de motocyclistes, un vendeur et un comptable. 

 

Le projet d’affaires 


Croptech prévoit 6 tonnes de maïs par jour à sécher. Dans un premier temps, trois séchoirs portables "Easy Dry M500" seront achetés ainsi que trois "triporteurs" motorisés pour les transporter. Chacun de ces séchoirs sera exploité par deux travailleurs. L'objectif est de se rendre de ferme en ferme, de coopérative en coopérative pour sécher le maïs sur place.       Sans ce séchage rapide, l'agriculteur perd 15 à 20 % de sa production. Le prix demandé pour le séchage est de 20 RWF/kg (17,5€/tonne).  Pendant les mois où il n'y a pas de séchage, les triporteurs seront utilisés (loués) à d'autres fins lucratives (30000 RWF) par semaine. L'objectif est d'obtenir un retour sur investissement permanent. Au total, ces revenus sont marginaux (10%) mais permettent de financer leur entretien.     

Pourquoi OVO croit en ce projet 


Ce processus de séchage mécanique augmente sans aucun doute la qualité de la production de maïs, qui autrement devrait être compromise par l'attaque des aflatoxines lors du séchage naturel. Grâce à la formation académique des trois fondateurs et au soutien d'une université locale et à la collaboration avec les ONG locales WFP et EUCORD, nous croyons au succès de ce projet. 

 

Investissement demandé  


L'investissement total s'élève à 18 millions de RWF (16000€) : 4500 € pour 3 séchoirs (à acheter au Kenya) ; 9000 € pour 3 nouveaux triporteurs et 2500 € pour des équipements de mesure et autres matériels plus petits. En plus d'une "bourse universitaire" de l'ordre de 10 000 €, OVO propose un prêt de 12 000 € à 7 %, remboursable sur une période de 4 ans par tranches semestrielles avec un délai de grâce de 12 mois pour un premier remboursement de 10 % du capital.   

 

Statement   


Malgré les risques classiques d'une telle startup, nous sommes convaincus que ces jeunes pourront faire de ce projet un succès.