Partenaires à l'honneur

Actualités

Siemens est actif en Afrique depuis 1976. Le CEO, André Bouffioux, s’y est rendu la première fois pour affaires en 1993. « On peut uniquement entreprendre dans un pays ou une région que l’on apprécie et dont on connaît le potentiel. Dès que l’on prend conscience du fait qu’il existe un grand marché en Afrique, qu’il y a de la volonté, un enseignement de qualité et des entrepreneurs positifs, on peut y faire des affaires. »
 
« Nous investissons dans l’entrepreneuriat durable. » Cela fait plus de 10 ans que Miko a ajouté cette phrase à sa mission. À l’heure actuelle, le résultat dépasse toutes les attentes du torréfacteur campinois, notamment grâce à Entrepreneurs pour Entrepreneurs.
 
Cela fait déjà plusieurs années que la société flamande Materialise, pionnière dans le domaine de l’impression 3D, investit dans des projets durables dans le Sud. Grâce à l’un d’eux, African Drive, le CEO Fried Vancraen et ses collègues permettent aux Béninois d’utiliser des transports en commun sûrs et ponctuels. Le projet fonctionne comme sur des roulettes, notamment grâce à l’intervention d’Entrepreneurs pour Entrepreneurs.
 
Pour la cinquième année consécutive, Co-valent, le fonds de formation du secteur de la chimie, des plastiques et des sciences de la vie, soutient des projets dans le Sud. Entrepreneurs pour Entrepreneurs intervient pour Essenscia, notamment grâce au rôle de médiateur que jouait l’ancien directeur du personnel Leo Scheers. 
 
« Le secteur vestimentaire et sa rentabilité sont sous pression depuis un moment. Cependant, l’entrepreneur reste responsable d’améliorer le bien-être de l’individu. Du moins, c’est comme cela que je vois les choses », explique Dirk Perquy, qui dirige l’entreprise de prêt-à-porter Terre Bleue.
 
On trouve des écoles Don Bosco partout dans le monde. Celles-ci respectent le projet pédagogique du prêtre italien, philosophe et pédagogue Giovanni Bosco, qui a trouvé sa vocation au 19e siècle dans l’accueil de jeunes criminels et d’ex-prisonniers à Turin. Il leur proposait un toit, une formation et un accompagnement pour trouver un emploi.
 
« C’est exactement ce dont nous avons besoin », a répondu avec enthousiasme le doyen de l’Antwerp Management School (AMS) Paul Matthyssens lorsque le bénévole d’Entrepreneurs pour Entrepreneurs Hugo Van de Cauter lui a proposé d’entreprendre une collaboration à la fin de l’année dernière.