Un partenaire à l’honneur : Terre Bleue soutient l’entrepreneuriat féminin

« Le secteur vestimentaire et sa rentabilité sont sous pression depuis un moment. La concurrence y est rude et les changements se succèdent à un rythme effréné. Cependant, l’entrepreneur reste responsable d’améliorer le bien-être de l’individu, qu’il soit client, collaborateur ou fournisseur. Du moins, c’est comme cela que je vois les choses », explique Dirk Perquy, qui dirige l’entreprise de prêt-à-porter Terre Bleue.
 
« Il serait bon que mon secteur fasse preuve de plus de responsabilité sociale. Donner du sens, au sens large, est très important pour le monde des entreprises actuel. Avec le succès grandissant des marques très bon marché, les vêtements sont malheureusement devenus, pour beaucoup de personnes, des produits jetables. Heureusement, de nombreux consommateurs choisissent encore l’authenticité, la qualité et l’éthique.
 

Une marque ayant une plus-value sociale

 
« Terre Bleue se veut une marque belge ayant une plus-value sociale. Nous ne le crions pas sur tous les toits, mais tous ceux qui sont en lien avec notre entreprise constateront que nous privilégions certaines valeurs. Nous accordons une importance considérable au respect, à l’honnêteté, à la confiance et à la responsabilité. Il règne le calme et la convivialité dans nos magasins. Nos collaborateurs se sentent liés entre eux et transmettent cette relation à nos clients », explique Dirk Perquy.
 

Soutenir l’entrepreneuriat féminin

 
« Nos collaborateurs apprécient que nous soutenions Entrepreneurs pour Entrepreneurs depuis plusieurs années. Lorsque l’ASBL est venue expliquer son rôle d’intermédiaire entre les entrepreneurs d’ici et l’entrepreneuriat dans le Sud, j’ai immédiatement été conquis par la formule. » Entrepreneurs pour Entrepreneurs s’est mis à la recherche d’un projet d’une ONG qui cadrait avec son objectif : Dirk Perquy voulait soutenir l’entrepreneuriat féminin. Mais dans le Sud, les femmes sont principalement préoccupées par l’avenir de leurs enfants. « Il est indispensable que les enfants puissent aller à l’école, car c’est précisément le tremplin qui mène au développement durable, à la prospérité et à la démocratie », explique Dirk Perquy.
 
« Nous espérions également trouver un projet renvoyant à notre marque Terre Bleue », poursuit Dirk. Il fallait donc que ce projet soit lié à l’eau.
 
 

« Nos collaborateurs apprécient que nous soutenions Entrepreneurs pour Entrepreneurs depuis plusieurs années. Lorsque l’ASBL est venue expliquer son rôle d’intermédiaire entre les entrepreneurs d’ici et l’entrepreneuriat dans le Sud, j’ai immédiatement été conquis par la formule. » Dirk Perquy de l’entreprise belge de prêt-à-porter Terre Bleue

 
 

Projet lié à l’eau

 
Dirk Perquy a eu le coup de foudre pour un projet lié à l’eau de l’ONG Protos. Au Burundi, il existait un besoin d’irrigation agricole, car sur les versants des nombreuses collines du pays, il était fréquent que les récoltes soient emportées par l’eau. Les femmes, qui sont souvent devenues veuves après le génocide au Rwanda, ont aménagé des rigoles d’érosion et ont pu travailler la terre par la suite. Un système ingénieux d’épuration des eaux usées a également été mis en place pour fertiliser la terre. Dès lors, les femmes ont pu lancer un petit commerce en vendant les légumes qu’elles cultivaient. Terre Bleue a rejoint le projet quand il était déjà sur les rails. Cinq ans plus tard, il est terminé et ces femmes entrepreneures peuvent continuer par leurs propres moyens.
 

Autonomie

 
« Ce que j’apprécie particulièrement chez Entrepreneurs pour Entrepreneurs, c’est qu’ils font de la durabilité un fer de lance. Ils travaillent uniquement avec des ONG qui garantissent que leurs projets de développement ne resteront pas lettre morte. C’est malheureusement trop souvent le cas dans le Sud. Protos ne se retire du projet que lorsqu’ils savent que les femmes sont devenues totalement autonomes. Elles sont encore suivies par la suite. » Terre Bleue participe à présent à un nouveau projet lié à l’eau de Protos en Haïti. L’entrepreneuriat féminin y est également prépondérant.
 

Satisfaction

 
Dirk Perquy essaie également de convaincre d’autres entrepreneurs de son réseau de la plus-value qu’apporte Entrepreneurs pour Entrepreneurs. « Je leur parle de la satisfaction que cela procure, de la plus-value d’une telle collaboration pour leur culture d’entreprise et de l’estime qu’accorderont de nouveaux collaborateurs potentiels à leur engagement pour le Sud. De plus, assumer sa responsabilité sociale des entreprises peut s’avérer profitable. »
 
Dirk Perquy entend souvent dire que l’argent n’arrive jamais à destination ou que la politique du Sud est trop complexe pour pouvoir y réaliser un développement rationnel. « Je ne suis plus de cet avis », affirme Dirk. « Une chose est sûre : qui ne tente rien n’a rien. De plus, il en va de notre intérêt de soutenir l’entrepreneuriat dans le Sud. En effet, si les gens n’y ont pas d’opportunités, l’afflux de réfugiés ne fait qu’augmenter. En tant qu’entrepreneurs, nous mettons la société en mouvement. Pourquoi ne le ferions-nous pas aussi dans le Sud ? »
 
Véronique Goossens
 
 
Vous pouvez obtenir de plus amples détails sur notre action et prendre un rendez-vous sans engagement en envoyant un e-mail à anne-lise@ondernemersvoorondernemers.be ou en appelant le 016 32 10 72.