Toilettes écologiques en Ouganda: moins de mortalité infantile, plus d’esprit d’entreprise

Procurer un revenu aux entrepreneurs locaux et en même temps permettre à 4 500 adultes et écoliers d'avoir accès à des installations sanitaires décentes. C'est le but du projet Flower Toilets de l'ONG Join For Water. 

Près de 3 personnes sur 4 dans l'ouest de l'Ouganda n'ont pas accès à des toilettes décentes. Cependant, le manque d'hygiène est l'une des principales causes de maladies et de mortalité infantile, qui sont très élevées dans la région. En réponse, l'ONG Join For Water a développé la Flower Toilet : une toilette durable et éco-responsable. De plus, il s'agit d'un nouveau modèle d'entreprise qui permettra aux entrepreneurs locaux d'avoir un revenu. 
  
  

Avantages dans 4 domaines  

Les éléments de base d'une Flower Toilet sont constitués d'argile, de ciment et de sable et ont donc de faibles émissions de CO2. Les eaux souterraines ne sont pas polluées.
  1. Le kit de construction est abordable pour les familles rurales. Ils peuvent utiliser le fumier composté pour leurs cultures. 
     
  2. De plus, ce sont des entrepreneurs locaux qui fabriquent les éléments de base et qui vendent et installent les toilettes écologiques. Join For Water leurs procure la formation nécessaire. 
     
  3. Une bonne hygiène améliore la santé publique et réduit la mortalité infantile. En outre, de plus en plus d'écoles dans la région intègrent l'importance de l'hygiène dans leur programme de formation. 
  

Réalisations en 2020 

Depuis janvier 2020, les entrepreneurs ougandais ont déjà placé 49 Flower Toilets. En outre, ils ont produit 34 384 éléments de construction durables, dont 22 384 ont déjà été utilisés dans la construction de Flower Toilets. Et 71 autres familles se sont engagées à acheter des Flower Toilets.  
  
En dépit d'un sérieux blocage en mars et avril, les entreprises et partenaires ougandais ont pu obtenir de bons résultats. Et depuis le mois de mai, les activités ont été relancées, en respectant les mesures contre le virus corona. 
  
De plus amples informations sur ovo.be et joinforwater.ngo