Les membres de Fevia soutiennent des projets d’ONG, Viafonds redouble les efforts

Chaque année, plusieurs entreprises alimentaires belges soutiennent des projets d'ONG du portefeuille de projets d'Entrepreneurs pour Entrepreneurs (OVO). Sous l’impulsion de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge, Viafonds - le fonds social de l'industrie alimentaire belge - soutient les efforts de ces entreprises et crée ainsi un levier supplémentaire pour leur soutien. Curieux de savoir quels projets Lotus Bakeries, Miko Coffee, Vleeswaren - Antonio Breydel, Belgapom, Neuhaus et Inex ont soutenus ? Découvrez-les dans cet aperçu.

Pour chaque euro que les membres de Fevia ont donné par l'intermédiaire d'OVO, Viafonds a ajouté 0,70 € en 2019. Viafonds choisit consciemment de soutenir des projets de développement durable dans le secteur alimentaire par le biais d'OVO. Par son soutien, Viafonds crée un effet de levier supplémentaire qui, en 2019, s'élevait à 82.376,73 €.

 


Production et transformation du fonio au Bénin (Lotus Bakeries)

Le fonio est une céréale nutritive qui est cultivée en Afrique de l'Est depuis des décennies. Pendant longtemps, c'était une culture vivrière importante. Mais en raison du processus à forte intensité de main-d'œuvre et du changement climatique, la production a chuté de manière drastique. Lotus soutient les associations de femmes au nord du Bénin qui veulent remettre le fonio sur le marché.

Photo et ONG responsable : Louvain Coopération
Photo et ONG responsable: Congodorpen
 

Augmenter la productivité de la culture du café en R.D. du Congo (Miko Coffee)

Il y a quelques années, un champignon a détruit plusieurs plantations de café dans la région à l'ouest de la R.D. du Congo. En conséquence, Congodorpen a décidé de soutenir les producteurs de café locaux en replantant des espèces résistantes afin d'augmenter la production de café et le niveau de vie. Miko Coffee contribue financièrement à ce projet.

D'ici à la fin 2021, Congodorpen veut augmenter les revenus de 600 caféiculteurs, produire 108 tonnes de café et le vendre à un prix équitable et atteindre une production annuelle 150 kilos de café par producteur. Entre-temps, 657 caféiculteurs font déjà parti du réseau et ont un revenu plus élevé. Pour les deuxième et troisième objectifs, l'année prochaine sera l'année de la vérité : la récolte est prévue pour la fin 2021.

Photo et ONG responsable: Trias

Soutien des producteurs de pommes de terre en Équateur (Vleeswaren - Antonio Breydel et Belgapom)

En Équateur, les producteurs de pommes de terre sont confrontés à des infrastructures inadéquates et à un climat morose. Ils ne tirent pratiquement aucun revenu de leurs récoltes et sont souvent incapables de payer les frais d'éducation de leurs enfants. L'ONG Trias soutient la coopérative de pommes de terre Agropapa en Équateur en trois étapes et pouvait compter sur l'aide de Vleeswaren-Antonio Breydel et de Belgapom en 2019 :

  • Trias convainc les agriculteurs qu'ils peuvent tirer un revenu de leur culture de pommes de terre, à condition de porter leurs ambitions dans un plan d'entreprise commun.
  • En outre, Trias soutient Agropapa et ses agriculteurs affiliés pour qu'ils soient autonomes: par la formation, la certification et les investissements dans des hangars de stockage, les agriculteurs créent une valeur ajoutée afin d'obtenir un prix plus élevé pour leurs pommes de terre.
  • Avec les revenus tirés de la culture de la pomme de terre, les agriculteurs peuvent se diversifier. En plus des pommes de terre, ils se mettent à cultiver d'autres plantes afin de répartir les risques.

Projet pilote pour un cacao au goût fin durable et rentable en Équateur (Neuhaus)

29 % de la population du nord-ouest de l'Équateur vit de l'agriculture, la plupart d'entre eux en dessous du seuil de pauvreté. L'Équateur est le plus grand exportateur mondial de cacao de haute qualité, mieux connu sous le nom de "Fine Flavour Cocoa". Mais la variété équatorienne est très sensible aux maladies, si bien que de plus en plus d'agriculteurs choisissent de cultiver d'autres variétés.

Contrairement à ces autres variétés, le cacao fin est rentable sur de petites parcelles. C'est la variété idéale pour les petites familles d'agriculteurs ayant moins de terres. A condition que les producteurs apprennent à contrôler les maladies. Le gouvernement équatorien a donc élaboré un plan pour promouvoir cette variété de cacao. L'objectif : assurer l'avenir du cacao de qualité, créer davantage d'opportunités pour les jeunes dans le secteur et donner aux producteurs une meilleure position dans la chaîne du cacao. Une mission que Neuhaus a aidé à accomplir avec son soutien en 2019.

Photo et ONG responsable: Rikolto
Photo et ONG responsable: Trias

Développement du secteur laitier local à Camarines Sur, Philippines (Inex)

Aux Philippines, 40 % de la population a moins de 15 ans et de nombreux enfants sont vulnérables à la malnutrition. C'est également le cas dans la province de Camerines Sur, où vivent de nombreuses familles de producteurs laitiers. L'ONG Trias soutient des producteurs locaux de la coopérative Bicol Federation Dairy Cooperative (BFDC) et contribue à la professionnaliser et à l'étendre. Inex a soutenu ce projet en 2019.

Les points d'attention sont l'amélioration de la race et la transformation des produits laitiers. La fédération appelle les autorités locales à mettre en place des programmes laitiers pour les écoliers. Les agriculteurs apprennent également à faire de la médiation efficace avec les communautés locales, les experts et les fonctionnaires.

Une fois qu'ils maîtrisent les techniques, les producteurs laitiers prennent suffisamment confiance en eux pour prendre leur destin et celui de leurs enfants en main. De plus en plus, ils parviennent à collecter des fonds pour les programmes laitiers auprès des autorités nationales et locales. Ces programmes garantissent aux agriculteurs un revenu stable, tandis que les enfants ont accès à des produits laitiers nourrissants.

Développement agricole participatif en R.D. du Congo

Le programme quinquennal "Ensemble, avançons !" Le programme "(2017-2021)" de l'ONG Congodorpen soutient des micro-projets et des entreprises pour et par la population locale au Congo en vue d'un développement agricole participatif. En attendant, le projet a un impact positif sur plus de 8 000 Congolais.

Il y a trois objectifs principaux : l'amélioration de la qualité des services de base dans les domaines de la santé et de l'éducation, un revenu plus élevé pour les familles et une meilleure gouvernance. D'ici la fin 2021, Congodorpen vise à atteindre 18 000 bénéficiaires.

Vous souhaitez également soutenir un projet ? N’hésitez pas et jetez un coup d'œil à nos projets d'ONG.

Photo et ONG responsable: Congodorpen