Inex adhère à un projet de Trias : « Un partenariat qui profite véritablement aux deux parties »

Trias renforce la BFDC, une fédération de coopératives laitières comptant au total 4 000 membres. (photo : Trias)
 
L’entreprise laitière belge soutient les producteurs laitiers philippins

Alors que la pauvreté diminue considérablement dans de nombreux pays asiatiques, les Philippines font du surplace. En effet, pas moins de 22,6 % de la population philippine vit toujours en situation d’extrême pauvreté. Le lait peut faire la différence. C'est pourquoi Inex soutient les producteurs laitiers philippins par l’intermédiaire de Trias.

Avec des coûts de production élevés et de faibles rendements, les producteurs laitiers philippins peuvent difficilement investir dans la modernisation de leur entreprise ou l’extension de leur cheptel. Pour comble de malheur, un violent typhon a détruit une grande partie des infrastructures nécessaires en 2016.
 

Partenariat entre Inex, OVO, Trias et BFDC


Par l’intermédiaire d’OVO, l’entreprise laitière Inex est entrée en contact avec l’ONG Trias et a découvert les difficultés rencontrées aux Philippines. Trias supervise l’organisation BFDC sur place, qui regroupe un total de 6 177 membres actifs dans la chaîne laitière. L’amélioration génétique et la transformation des produits laitiers y sont au cœur des préoccupations. La fédération a pris contact avec les autorités locales pour mettre en place des programmes de distribution de lait dans les écoles.

« Inex a déjà soutenu des associations caritatives en Belgique, dont Kom Op Tegen Kanker », explique Peter Grugeon, Directeur général. « Cependant, nous voulions aussi apporter notre pierre à l’édifice dans les pays en développement. Étant donné que le projet de Trias s’inscrit dans le droit-fil de nos activités, nous nous faisons un plaisir d’y contribuer. »
 

Partage de moyens et d’expertise


Inex apporte un appui financier au projet, mais ce n’est pas tout. « Nous voulons aussi partager notre expertise avec les producteurs laitiers locaux afin de renforcer leur savoir-faire. Cette implication étroite est bénéfique pour les éleveurs philippins, mais elle l’est aussi pour nous. En effet, notre engagement commun pour une bonne cause forge les liens au sein de l'entreprise. Il s’agit donc clairement d’une situation gagnant-gagnant. »

Les chiffres étaient déjà prometteurs avant même qu’Inex n’adhère au projet. La production de lait cru a augmenté de 25 % en 2019. De plus, au cours des 5 premiers mois de 2019, la coopérative a réalisé le même chiffre d’affaires que sur l’ensemble de l’année 2018. « Grâce à notre coopération, nous voulons booster ces résultats positifs et consolider une croissance durable. Le premier pas a déjà été franchi », conclut Peter Grugeon.

En savoir plus sur le projet de Trias.
 
Trias renforce la BFDC, une fédération de coopératives laitières comptant au total 4 000 membres. (photo : Trias)